LOISIRS NUMÉRIQUES

 

 

 

 

Loisirs Numériques est une association à but non lucratif créée en 2010 en région parisienne.
Si Loisirs Numériques prend son nom directement des activités multimédia dites numériques, c’est avant tout parce que le but de l’association est de rassembler autour du jeu vidéo. L’idée initiale étant de faire découvrir les activités vidéoludiques dans un cadre à la fois convivial et divertissant.

Au fur et à mesure des évènements organisés, en parallèle de son objectif de démocratisation du jeu vidéo, l’association se veut partenaire d’autres associations à actions caritatives.

 

Principes de l’association

  1. Organisation pour tous, d’évènements autour du jeu vidéo. Amateurs, Curieux ou Professionnels sont invités à se réunir et rejoindre l’association.
  2. Soutien aux métiers de l’industrie vidéoludique.
  3. Démocratisation du jeu vidéo et vulgarisation de ses mécaniques.
  4. Rassembler, unir et donner grâce au jeu vidéo.

 

Histoire

L’association Loisirs Numériques est le fruit d’une idée d’un groupe d’amis qui avait pour habitude d’organiser des tournois autour d’un jeu de combat populaire : Street Fighter.
Dans une optique d’attirer simplement des passionnés du jeu, et contrairement aux autres tournois e-sport, les tournois de l’association ont pris une dimension “anti cash price” à savoir : les participants viennent avant tout pour s’amuser et non pour la récompense finale.
C’est comme ça que sont nés lesGranola Tournamentset que la fin des évènements se transformait en dégustation de biscuits au chocolat.
L’idée était simple et prédisait l’organisation d’évènements dans une ambiance détendue de partage et d’échange.

C’est alors que Loisirs Numériques est née et a fédéré autour du jeu vidéo et du partage culturel une communauté d’individus prêts à s’investir pour le jeu mais aussi “pour la bonne cause”.

 

Actions

Les actions Loisirs Numériques sont, avant tout, des évènements organisés par les bénévoles de l’association. Si certaines sont purement basées sur le divertissement et le jeu, d’autres ont des vertus informatives ou caritatives.

Voici les différents évènements entrepris par Loisirs Numériques :

 

Les Granola Tournaments

Décrits de façon succincte un peu plus haut, les Granola Tournaments sont les premières rencontres organisées par l’association.

Au début, l’initiative créait des tournois autour du jeu Street Fighter. Un jeu de combat en 1 contre 1 donc. Comme lors d’un tournoi classique, on inscrit les participants, on crée les poules et à l’issue des phases de demi-finales et finale, le vainqueur est désigné comme celui étant le meilleur joueur de Street Fighter, a priori invaincu pendant le tournoi. Sa victoire est célébrée par la remise d’un paquet de gâteaux.
Une récompense évidemment plus symbolique qu’autre chose, à l’image du partage et de la convivialité et célébrant les bons moments partagés autour du jeu vidéo.
Par la suite, le format des Granola Tournaments sera repris à l’occasion de tournois sur d’autres jeux dits e-sports (compétitions en multijoueurs) mêlant des participants de tout âge, de tout horizon.

Ces rencontres ont lieu plusieurs fois par an.

 

Le Desert Bus de l’Espoir

Le Desert Bus de l’Espoir est à la fois l’évènement le plus gros et le plus médiatisé géré par Loisirs Numériques. Et pour cause, c’est un évènement à but caritatif.
L’idée ? Un marathon de 60h, sur lequel se relaient des intervenants grand public, du jeu vidéo ou provenant d’univers connexes (développeurs, youtubers, journalistes, animateurs, concepteurs, illustrateurs, etc.) dans le but de récolter un maximum de fonds pour une association caritative partenaire. Un marathon caritatif diffusé en direct.
Le jeu ? Le Desert Bus, simulateur de conduite à travers les États-Unis, le tout en ligne droite et sans aucun obstacle. Un jeu reconnu comme étant le plus ennuyeux du monde.

Quand ? Tous les ans depuis 2013, en novembre, généralement un mois avant Noël.
Le but ? Donner de sa personne et avoir des débats intéressants sur la place de chacun dans l’industrie du loisir numérique, renseigner, questionner et faire connaître.

Profiter du contre-pied de se réunir autour d’un jeu sans intérêt pour rappeler l’intérêt de rassembler les gens tout simplement.

L’organisation ? Omake Books se rapproche de Loisirs Numériques pour organiser ensemble cet évènement et faire en sorte qu’il ait le plus d’impact possible, tant par le choix judicieux des invités que par la mécanique de médiatisation.
Pendant 60h, alors qu’invités prestigieux, célèbres et moins connus se passent le volant, les bénévoles de Loisirs Numériques s’activent en régie pour retranscrire en live, les images de l’évènement. En coulisses, de nombreux lots (apportés par les invités eux-mêmes ou offerts par des amis ou partenaires de l’association) viennent récompenser les donateurs les plus chanceux par tirage au sort.

Caritatif ? Chaque année, Loisirs Numériques choisit de reverser les fonds à une action caritative. Pour idée, un peu plus de 40 000€ ont été récoltés en 2016 (4ème édition du bus de l’espoir) au profit du Secours Populaire Français et de ses pères noël verts, qui tendent à offrir un Noël aux enfants les plus démunis.

 

Les Journées Mondiales du Jeu Vidéo

Les JMJV représentent davantage une initiative qu’un évènement. En effet, depuis 2010, l’association Loisirs Numériques invite le Monde à célébrer le jeu vidéo.
A l’image de la fête de la musique célébrée le jour de l’été, l’idée était d’organiser tout autour du monde des journées dédiées au jeu vidéo. Débats, tournois, initiations, présentations, rencontres… chacun est alors invité à fêter le jeu vidéo à sa façon et à le faire savoir.
Depuis 2010, des organisations locales, des bibliothèques, des associations, des commerçants rejoignent l’aventure qui a lieu le troisième weekend de novembre et proposent des évènements dans le cadre de la fête du jeu vidéo !
Cette initiative a des vues à l’international puisque déjà en 2011 certaines organisations du Canada ou de plusieurs pays d’Afrique et d’Europe se mettent à communiquer autour des Journées Mondiales du Jeu Vidéo.

 

Les rencontres vidéoludiques

Les RVL sont des débats ponctuels organisés par Loisirs Numériques sur des thèmes d’actualité du jeu vidéo.

Au programme, une question de réflexion et des invités aux parcours différents et aux expériences intimement liées à la thématique du jour, encadrés par un animateur.

2h de débat et d’interaction avec un public de 30 à 80 personnes par session, plusieurs fois par an avec à l’issue un pot moins formel de partage entre les intervenants et le public, en discussion libre.

 

Jeux Donne

Jeux Donne est une brocante solidaire. Tout au long de l’année, l’association Loisirs Numériques organise une récolte de jeux vidéo auprès de professionnels tout comme de particuliers.

Il s’agit de proposer aux professionnels du secteur (des éditeurs principalement) de faire don de la fin des stocks pour que ceux-ci soient proposés ensuite au grand public, en échange d’un don. Ça ne coûte rien aux éditeurs et ça permet à certains jeux d’avoir un cycle de vie plus long. En effet, même si la plupart des jeux proposés lors de la Jeux Donne sont neufs, il peut également s’agir de jeux d’occasion.

Au départ, Jeux Donne permet surtout de mettre à disposition des foyers les moins aisés des jeux vidéo en dehors du circuit commercial classique, en échange d’un don pour une association caritative.
L’accent est alors mis sur la solidarité. Et la bonne action du don est récompensée par un jeu avec lequel repart le donateur. Le visiteur paye peu cher son jeu et contribue par la même occasion à une action caritative.

Jeux Donne a lieu plusieurs fois par an, soit indépendante et à l’approche des fêtes pour encourager l’accès aux familles modestes, soit en marge d’évènements plus gros, organisés par Loisirs Numériques ou d’autres plus grosses associations rattachées au jeu vidéo et/ou à l’événementiel.

 

La communauté

En 2016, Loisirs Numériques c’est plus de 150 membres, composés du grand public comme des acteurs et professionnels du jeu vidéo.
Motivés par la réunion autour du jeu vidéo et/ou par le don de soi pour la bonne cause, chaque membre apporte à sa manière sa contribution au bon fonctionnement de l’association. Certains adhérents soutiennent alors l’action de loin, d’autres mettent à disposition leurs compétences au profit du développement de l’association : communication, organisation, création graphique… etc.
Si l’association a de nombreux évènements qui recouvrent l’intégralité de l’année, elle entretient également une vie associative interne très active, autour ou non du jeu vidéo, à l’image par exemple du Podcast bi-mensuel tenu par des membres de l’association ou de la revue d’actualités “Le Dixième Art”.